questions à Jean-Pierre Baro

I
Est-ce que tu fais du théâtre ?
a) oui    b) non

Si faire du théâtre,  c'est agencer des êtres et des signes dans un espace, si la pensée est une action et la poésie "deux mots inconnus qui se rencontrent" alors oui, je fais du théâtre.

II
réponse a) : Que veux-tu de lui ?

Qu'il m'empêche de mourir et qu'il aide à vivre ceux qui s'y rendent.
réponse b) : Qu’est-ce que tu ne veux plus de lui ?
(on est autorisé à répondre aux deux !)

III
« On traverse un tunnel - l’époque », disait Mallarmé.
Qu’est-ce qui bouche le désir ?

Notre solitude, notre égoïsme, notre incapacité à fabriquer un imaginaire commun.
Comment tu le débouches ? 
"La seule chose qui puisse être utile à notre époque, c'est la violence." G. Büchner
En faisant bloc, en renonçant au renoncement et à l'ironie du renoncement. En s'arrachant par tous les moyens (voir citation de Büchner ci-dessus) de nos enfermements physiques, géographiques et sociaux. En ne cherchant pas à aller plus loin mais à aller ailleurs.

IV
L’Amour ? La Beauté ? Tu les cherches encore ? Y a-t-il un endroit du monde où tu les accroches ?

"Aimer c'est perdre connaissance." P. Claudel
C'est l'amour et la beauté qui m'accrochent à des endroits du monde.
Et le théâtre, par instants, quand il est une émotion et une perte de connaissance, quand au cœur de ce vertige, je ne sais plus qui je suis, où je suis, ni quelle heure il est.
Alors, j'essaie de rassembler mes pensées, mais après seulement, en sortant, dans la rue, en marchant, dans la vie.

Partager :

SPECTACLES