Les réunions publiques du samedi

17 Mars 2018

avant et après les représentations
animées par Florian Gaité, critique et chercheur en philosophie

C’est un nouveau type de rencontre avec le public. Pour sortir des échanges impressionnistes d’après spectacle : réapprendre le goût de la parole assumée, orientée, vive. Pour cela, nous avons demandé au critique et philosophe Florian Gaité de prendre l’affaire en mains. Une affaire à laquelle nous tenons : de vrais échanges engagés et libérateurs.

Le spectateur est-il autre chose qu’un consommateur passif ? Comment penser sa position critique ? Le plus souvent exclu de l’action dramatique, n’a-t-il pour autant aucune raison d’agir ? Ces rencontres sont nées d’une volonté de questionner la place du public, ou plutôt de lui proposer de s’interroger sur son propre rôle. Pensé en regard de la programmation, le cycle cherche ainsi à en éclairer les enjeux à travers le prisme de la réception esthétique (à partir de notions telles que l’identification, l’empathie, l’émancipation, la séduction, le faire groupe, l’engagement…). Plutôt que de proposer un temps long et unique de débat, chaque rencontre est pensée dans un double temps, ouvrant le spectacle sur son avant et sur son après, suivant la logique de participation du public. Il s’agit en effet de prendre acte du fait qu’un spectateur concerné formule autant d’attentes préalables qu’il ne se forge des avis a posteriori, qui ensemble font excéder la pièce du temps de sa seule représentation.

Avant la représentation (15, 20 minutes)
Face à un rideau, à une scène vide, au parc municipal adjacent au théâtre, une voix-off propose une introduction au spectacle par le biais d’un questionnement ouvert et pluriel sur la place du spectateur, énoncé sous la forme d’une adresse anonyme.

Après (45 minutes, 1 heure)
À l’issue du spectacle, la communauté du public est conviée à réfléchir collectivement les conditions de sa réception, plus qu’à juger la qualité théâtrale de la pièce. Un spécialiste, spectateur privilégié à partir duquel engager une discussion avec la salle, est placé au coeur du public, sur un pied d’égalité avec lui. Dans ce débat déconstruit, les postures de vérité s’effacent au profit d’un partage d’expériences, pensé à l’horizontal.

Les soirées
À l’issue de ces rencontres, nous vous proposons de poursuivre la soirée à La Commune avec la possibilité de se restaurer sur place et de danser sur les mix d’un DJ.

Partager :

Émission Contre-courant

Émission Contre-courant
SPECTACLES