La Volupté de l’Honneur

de Luigi Pirandello mis en scène par Marie-José Malis
5 Novembre au 20 Novembre 2015
mar et mer à 19h30, jeu et ven à 20h30, sam à 18h et dim à 16h 
durée estimée 3h
La Volupté de l'Honneur
La Volupté de l'Honneur
La Volupté de l'Honneur
La Volupté de l'Honneur
La Volupté de l'Honneur
La Volupté de l'Honneur
La Volupté de l'Honneur
La Volupté de l'Honneur

Voici ce que Pirandello demandait au théâtre : comment ferons-nous pour être capables d’une vérité dans un monde sans Dieu ni morale ? Réponse : Il n’y a qu’à tomber amoureux de beaux personnages, les jouer et s’y tenir. C’est la discipline du masque. C’est l’invention de la réalité comme conséquence de nos fictions.

Agata est enceinte d’un homme marié, le comte Fabio. Pour préserver leur réputation la mère et l’amant de la jeune fille sollicitent Baldovino. Ruiné, endetté, déclassé, ce dernier accepte d’endosser le masque du père et mari légitime contre la liquidation de ses dettes. Mais ce mariage de façade produit un effet inattendu : l’artifice devient pour Baldovino une vérité libératrice ! Du pur simulacre à la règle de conduite, son rôle lui permet de se réinventer et d’ériger – contre la volonté de ses « recruteurs » – la vertu, le rapport ému à la vérité, en principe valable pour tous...
Chez Pirandello, le masque, le jeu avec la fiction, ne nous disent pas qu’il n’y a pas de vérité puisque tout est artifice. Au contraire : Pirandello nous dit qu’il y a de la vérité et qu’elle est toujours construction humaine. Il faut vivre avec ça : c’est le courage des modernes, savoir que ça ne dépend que de nous !

avec Pascal Batigne, Juan Antonio Crespillo, Sylvia Etcheto, Olivier Horeau, Victor Ponomarev, Michèle Goddet…

Partager :

Biographie(s)

Marie-José Malis fonde en 1994 la Compagnie La Llevantina. La question qui travaille continûment ses mises en scène est celle du devenir du théâtre : comment l’expérience théâtrale, ses qualités propres et uniques, ses conditions matérielles, spirituelles, peuvent être maintenues aujourd’hui ? Le théâtre comme mise en vie d’intuitions d’une autre manière de vivre, d’un courage neuf. Le choix des textes va avec cette préoccupation : parmi ses travaux les plus récents on peut citer, Contre la télévision de Pier Paolo Pasolini (2008), Le Prince de Hombourg de Heinrich von Kleist (2009), Le Rapport Langhoff (2013) et Hypérion d’après le roman de Friedrich Hölderlin (2014). Depuis janvier 2014, elle dirige La Commune CDN d’Aubervilliers. 

> en savoir plus

générique

adpatation de Marie-José Malis d'après la traduction de Ginette Herry intitulée Le Plaisir d’être honnête (L’avant-scène théâtre n°1318 )
lumière Jessy Ducatillon
son Patrick Jammes
scénographie Marie-José Malis, Jessy Ducatillon, Adrien Marès
costumes Zig et Zag 

production La Commune Aubervilliers coproduction Comédie de Genève Spectacle créé en 2012 à La Comédie de Genève ; nouvelle version présentée le 5 novembre 2015 à La Commune.

Télécharger

SPECTACLES