La Mission, souvenir d'une révolution

de Heiner Müller mis en scène par Matthias Langhoff
11 Octobre au 20 Octobre 2017
MAR, MER ET JEU À 19H30, VEN À 20H30, SAM À 18H, DIM À 16H

1989, le mur de Berlin s’effondre. À Paris, Matthias Langhoff – dont le travail bouleverse déjà la scène européenne – reprend La Mission d’Heiner Müller. Jouée quelques mois plus tôt au Festival d’Avignon, lors de la célébration du bicentenaire de la Révolution Française, la pièce provoque un choc inédit, un duel, où la mémoire de l’idéal révolutionnaire français se met à l’épreuve de son réel. Réel passé : la révolution face à la libération des esclaves noirs ; réel présent : quid d’elle en 1989 ? Or, voici à nouveau, pour Langhoff, la nécessité de (re-)monter La Mission. Galloudec, Sasportas et Debuisson, trois émissaires français chargés d’organiser le soulèvement des esclaves en Jamaïque, voient leur action brutalement interrompue par la disparition du gouvernement qui a ordonné leur « mission ». L’idée c’est que cette fois la pièce sera jouée par des apprentis acteurs boliviens, venus de l’École Nationale de Théâtre fondée par Marcos Malavia. Dès lors, comme souvent chez Langhoff, la pièce parle au nom de notre Histoire, résonant dans le présent. Une histoire qui confronte les difficultés que traverse la Bolivie dans sa tentative d’émancipation à la régression et confusion politiques que connaît la France.

Partager :

SPECTACLES