Juste le temps

dramatiques de Samuel Beckett mises en scène par Bruno Meyssat
25 Janvier au 30 Janvier 2019
MAR, MER À 19H30, VEN À 20H30, SAM ET DIM À 18H
DURÉE 1H20

De Beckett, Juste le temps restitue le courage de la clarté formelle. À rebours des interprétations « culturelles » faisant de Godot le prête-nom de tous les pessimismes, Bruno Meyssat va à l’os des « dramaticules » où le théâtre se réinvente. Le montage de Catastrophe, Quoi OùPasImpromptu d’Ohio, auquel sont incorporés deux extraits de Pour en finir encore, révèle une cohérence radicale. Sans personnage, sans espace, ni lieu définis. Mais arc-bouté aux problèmes les plus vertigineux de la pensée. Du cogitocartésien aux trois questions kantiennes – Que puis-je savoir ? Que dois-je faire ? Que m’est-il permis d’espérer ? – les acteurs parcourent, avec une absolue rigueur et liberté, les situations minutieusement dépliées entre silences et paroles. À la qualité singulière du temps présent, la mise en scène combine toutes les potentialités de l’inconscient. Ça décloisonne et ça déraisonne. Cap au pire, donc. Sinon au meilleur de l’homme. 

avec Philippe Cousin, Elisabeth Doll, Frédéric Leidgens, Julie Moreau, Stéphane Piveteau

Partager :

Biographie(s)

Né en 1959, Bruno Meyssat fonde la compagnie Théâtres du Shaman à Lyon. De 1981 à 1993, il présente des spectacles tous émancipés de la narration : Fractures (1983), Insomnie (1985), La séparation (1986), La visite (1988) et Ajax, fils de Télamon (1990) d’après Sophocle, Passacaille (1992) En 1994, devenu metteur en scène associé au C.D.N. de Grenoble, il y poursuit ses recherches d’un théâtre « hors-texte », toujours plus proche des arts visuels, de ceux que l’on dénommera bientôt : « écriture de plateau » . Ses multiples voyages et son engagement dans la formation d’acteur, notamment au TNB de Rennes, au TNS de Strasbourg, à la Comédie de Saint-Étienne, ou encore à l’ENSATT de Lyon, le conduisent à ouvrir son champ d’investigation aux événements de l’histoire contemporaine. Une histoire nécessairement traversée des crises de l’actualité, à partir desquelles il invente le « théâtre documenté », comme dans Kairos présenté en 2016 à La Commune CDN d’Aubervilliers. 

générique

avec Philippe Cousin, Elisabeth Doll, Frédéric Leidgens, Julie Moreau, Stéphane Piveteau

assistante Mathilde Aubineau
plateau et scénographiePierre-Yves Boutrand et Bruno Meyssat
lumières Franck Besson
son David Moccelin
costumes Robin Chemin

Quoi Où (1983), Pas (1972), Catastrophe (1982), Impromptu d’Ohio (1982) et un extrait de Pour finir encore (années 60)
Éditions de Minuit

coproduction Théâtres du Shaman, MC2/Grenoble - Théâtres du Shaman reçoit le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication-DRAC Auvergne Rhône Alpes (compagnie à rayonnement national et international), de la Région Auvergne Rhône Alpes, et de la Ville de Lyon.
SPECTACLES