Cédric Andrieux

de Cédric Andrieux et Jérôme Bel par Cédric Andrieux
26 Avril au 28 Avril 2017
mer et jeu à 19h30, ven à 20h30
durée 1h10
Cédric Andrieux©MarcoCaselliNirmal
Cédric Andrieux©MarcoCaselliNirmal
Cédric Andrieux©MarcoCaselliNirmal

En contrepoint de Gala, le solo de Cédric Andrieux met l’accent sur le savoir de l’interprète. De son apprentissage de danseur contemporain à Brest, en passant par le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, jusqu’à sa collaboration avec Merce Cunningham, le danseur retrace les moments les plus significatifs de son « parcours ». Moments à la croisée de l’intime et de l’Histoire de la danse, dont la mise en scène questionne – sur le plan subjectif, esthétique et politique – les différents effets. Rendu aux gestes élémentaires de ses projets artistiques, comme à son statut de créateur et d’acteur historique, l’interprète se fait ainsi passeur d’une expérience irréductible à la somme des discours institutionnels. 

Partager :

Biographie(s)

Après avoir été assistant de Philippe Découflé en 1992, Jérôme Bel décide de se consacrer entièrement à la mise en scène. En 1994, il réalise sa première chorégraphie : Nom donné par l’auteur, à laquelle Jérôme Bel (1995) fait suite. Les besoins fondamentaux de la danse ainsi que les enjeux politiques qui la traversent sont au cœur de son travail et constituent la matière des portraits (théâtraux) pour danseurs qu’il initie avec Véronique Doisneau (2004). Ce faisant, il interroge également le médium du théâtre, en particulier dans The show must go on (2001), Disabled Theater (2012) et Cour d’honneur (2013). À l’invitation de l’Opéra National de Paris, il crée Tombe (2016), où les danseurs de l’Opéra sont invités, le temps d’un duo, à partager la scène avec la personne de leur choix. Une façon « d’ouvrir le plateau à d’autres corps, d’y montrer la vie, l’humanité, loin des hiérarchies qui siègent dans cette institution archaïque ». À partir de septembre 2016, il devient artiste associé à La Commune.

Jérôme Bel est artiste associé

générique

extraits de pièces de Newark de Trisha Brown, Biped, Suite for 5 de Merce Cunningham, Nuit fragile de Philippe Tréhet, The show must go on de Jérôme Bel

répétiteurs Jeanne Steele (Merce Cunningham) et Lance Gries (Trisha Brown) 

coproduction Théâtre de la Ville Paris, Festival d’Automne à Paris, R.B. Jérôme Bel avec le soutien du Centre National de la Danse, La Ménagerie de Verre dans le cadre des Studiolabs, Baryshnikov Arts Center à New York R.B. Jérôme Bel reçoit le soutien de la DRAC Île-de-France en tant que compagnie chorégraphique conventionnée, de l’Institut Français pour ses tournées à l’étranger, et de l’ONDA pour ses tournées en France.
SPECTACLES